User Profile

Yalle

Yalle@bouquins.zbeul.fr

Joined 2 months, 1 week ago

This link opens in a pop-up window

Yalle's books

To Read

Lois Lowry, Lowry Lois: Le passeur (French language, 2021, L'École des loisirs) 5 stars

Dans le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce n'existent …

Quelle ambiance !

5 stars

Il est des romans dont on craint de raconter l'histoire, tant on a peur de faire passer à côté de l'essentiel. L'essentiel ici, c'est bien le style de l'autrice et l'ambiance dans laquelle elle réussit à plonger le lecteur ; sa description d'un monde pas du tout désirable (encore que... patientez jusqu'au dernier et 4e tome) et pourtant chaque page est pétrie d'humanisme. De la SF avec un monde d'une inventivité incroyable que l'auteur parvient à distiller sans être démonstrative, au fil de l'histoire qui nous happe page après page.

Emmanuel Dockès: Voyage en Misarchie : Essai pour tout reconstruire (French language) 5 stars

Emmanuel Dockès expose dans cet essai ses propositions pour repenser notre société dans tous ses …

Une utopie... précise !

5 stars

Un livre extraordinaire. Il s'agit bien d'un roman, mais bourré de propositions concrètes pour une alternative au capitalisme dont la devise serait "Liberté, égalité, fraternité" (comment, ça existe déjà ? Seulement la devise alors, on a dû oublier la mise en oeuvre). L'auteur parvient (presque tout le temps) à se tenir sur le fil du roman (pas trop) didactique. On est pris dans l'histoire et on est émerveillé par toutes les pistes ouvertes... Une 2e lecture est indispensable pour assimiler !

reviewed Un psaume pour les recyclés sauvages by Becky Chambers (Histoires de moine et de robot, #1)

Becky Chambers, Marie Surgers: Un psaume pour les recyclés sauvages (Paperback, Français language, 2021, L'Atalante) 3 stars

Voilà des siècles, les robots de Panga ont accédé à la conscience et lâché leurs …

De la feelgood SF !

5 stars

Chez Becky Chambers comme chez beaucoup d’auteurs et d’autrices de science-fiction contemporaine, le monde parcouru est un monde postapocalyptique. Et pourtant, on s’y sent bien. L’air est plus pur, le bitume a disparu. Les humain·es restent relié·e·s en réseau… via leur ordinateur à vie indéfiniment réparable. Ce n’est pas pour autant le monde des Bisounours selon l’expression maintenant consacrée : le personnage principal, qui a pourtant su bifurquer et réaliser ce qu’il souhaitait, est traversé d’un questionnement existentiel et cherche à donner encore et toujours un sens à sa vie. Est-ce qu’il le trouvera en dialoguant avec un drôle de robot doté d’intelligence artificielle (spoil: ce n’est pas Chat GPT) ? On chemine (et on pédale) tranquillement à leurs côtés en se disant que le futur n’apportera pas nécessairement une réponse à qui cherche à savoir ce qu’est la condition individuelle de l’être humain, mais qu’il peut collectivement être désirable.

Pierre Tévanian, Jean-Charles Stevens: « On ne peut pas accueillir toute la misère du monde » (2022, anamosa) 5 stars

Proférés pour clore toute discussion, ces dix mots, « On ne peut pas accueillir toute …

On peut !

No rating

SVP ! Lisez les 67 petites pages du tout petit livre « On ne peut pas accueillir toute la misère du monde. En finir avec une sentence de mort » de Pierre Tevanian et Jean-Charles Stevens. « Proférés pour clore toute discussion, ces dix mots semblent constituer l’horizon indépassable de tout débat sur les migrations. Ils tombent comme un couperet pour justifier toujours le « contrôle » et la « maîtrise » des « flux migratoires » – c’est-à-dire, en termes moins euphémiques : le refus, la restriction, la fin de non-recevoir et la répression. En ce sens, ils constituent bien ce qu’on appelle une sentence, dans les deux sens du mot : une simple phrase tout d’abord, exprimant une pensée de manière concise et dogmatique, sans développement argumentatif, mais aussi un verdict, une condamnation, prononcée par une autorité à l’encontre d’un ou d’une accusé-e. » C’est une partie de …